Recherchez une actualité
03
avril 2020
03
avril 2020

Les facteurs favorisant les avalanches sont de plusieurs types :

1) météorologique : évolution du manteau neigeux en fonction des précipitations, changements de températures, vent,

2) topographique : relief (crêtes, ruptures de pentes, corniches), orientation et inclinaison de la pente,

3) humain (comportement individuel ou de groupe).

L’homme représente le facteur le plus important dans la détection et l’évitement des risques d’avalanche. C’est pourquoi une préparation consciencieuse de la sortie est indispensable pour tous types d’activités hors-piste.

 

Interview Laurent Valbert – Le Bulletin d’Estimation Risque Avalanche (BERA)

Nous avons eu la chance de rencontrer Laurent, prévisionniste et nivologue au centre météorologique de Bourg-Saint-Maurice (73), afin de mieux comprendre la lecture d’un Bulletin d’Estimation Risque d’Avalanche ou BERA*, avant de partir en hors-piste.

Laurent Valbert, employé pour Météo-France, est en charge de la rédaction du Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche pour tous les massifs de la Savoie, dont la Haute-Tarentaise. Laurent est en relation permanente avec les pisteurs-secouristes qui effectuent des relevés météorologiques et nivologiques chaque jour pour la rédaction du bulletin.

*Le Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche (BERA) contient toutes les informations relatives à la météo, au manteau neigeux, à l’évaluation des risques d’avalanche. Il est gratuit, mis en ligne chaque jour à 16h pour le lendemain. On peut le consulter sur le site Internet de Météo-France, ainsi que sur les applis Météo-France et Météo-France Ski et Neige. Il est aussi affiché à l’Office du Tourisme et aux postes de secours de la station.

 

OT : Comment réalises-tu le bulletin météo ?

LV : Tous les matins, je reçois des mesures chiffrées des stations météo de France et de Savoie que j’étudie en détail pour en faire une synthèse. J’utilise aussi les images satellite et les simulateurs (modèles) de prévisions numériques de Météo-France afin d’établir le bulletin météo pour 7h30.

OT : Comment réalises-tu le bulletin de prévisions avalanche ?

LV : A partir du bulletin météo (température, vent, ensoleillement, chutes de neige), des données nivologiques de terrain (état du manteau neigeux, consistance de la neige, effets du vent) transmises par les guides et les pisteurs, j’établis une estimation du risque sur une échelle de 1 à 5. Les informations utiles à la préparation d’une sortie hors-piste sont synthétisées dans la rubrique « Stabilité du Manteau Neigeux » : types d’avalanches possibles, probabilité de déclenchement, localisation, taille…

OT : Comment lire un BERA ?

LV : La 1ère partie, en haut de page est un résumé avec l’indice de risque sur une échelle de 1 à 5 et les orientations les plus exposées.

Attention, pour les skieurs, l’échelle se lit de 1 à 4 puisqu’à un risque 5, les pistes sont généralement fermées. En réalité, 4 est le niveau de risque maximal en ce qui concerne les déclenchements d’avalanches par des skieurs ou randonneurs. Le risque 3 n’est donc pas au milieu de l’échelle, mais bien sur la partie haute ; l’indice 3 n’est pas un risque moyen, mais bien un risque marqué qu’il ne faut surtout pas sous-estimer (quasiment à 75% de l’échelle accidentelle).

 

2éme partie : Stabilité du manteau neigeux, météo ( la partie la plus importante, à lire attentivement…)

3éme partie :Qualité de la neige en hors-piste et météo prévue

OT : Que faire avant de partir en hors-piste ?

LV :

 

Les relevés nivologiques des pisteurs

Afin de consolider les données du bulletin d’estimation des risques d’avalanches, les pisteurs se chargent de faire des relevés nivologiques. La nivologie est la science qui étudie la neige : sa formation, sa composition, sa stabilité, l’évolution du manteau neigeux et les risques d’avalanches (départs spontanés et déclenchements par skieurs).

Les pisteurs effectuent les relevés du manteau neigeux, pour les prévisions locales à Val d’Isère, du risque d’avalanche (avec la Régie des Pistes), puis ils font passer les données à la station de Météo-France à Bourg-Saint-Maurice, afin de réaliser une analyse, ainsi qu’une comparaison avec les autres données et déterminer une estimation du risque avalanche pour l’ensemble du massif de Haute-Tarentaise.

 

 

 

Pour plus d’informations sur le sujet :

Ski hors-piste #1 – La sécurité avant tout

Ski hors-piste #3 – Les conseils de Henry’s Avalanche Talk