Recherchez une actualité
31
octobre 2020
31
octobre 2020

Silencieux, somptueux et savoureux, l’or blanc prend possession des lieux. Confortablement, l’Hiver s’installe dans la station au plus grand bonheur des skieurs.

L’envie est à l’exploration des montagnes, à la quête de pentes vierges, à l’évasion loin des foules.

La sécurité en hors-pistes prend alors tout son sens. Comprendre les lois de la nature, s’équiper, observer, garder son jugement et s’entraîner sont autant d’éléments à prendre en compte pour skier hors des pistes plus sereinement. Néanmoins, que vous partiez randonner en raquettes ou en sortie freeride, en ski ou en splitboard, vous ne pourrez jamais éliminer le risque entièrement.

 

Equipements

Pour une sortie réussie il faut avant tout s’équiper convenablement. Emportez toujours avec soi un DVA (Détecteur de Victime Avalanche), une pelle (en inox) et une sonde (en métal).  Pour renforcer la sécurité, il est recommandé d’emporter également un kit de premiers secours ainsi que son téléphone portable. Il est important de s’entraîner à utiliser son matériel de sécurité plusieurs fois afin de les maîtriser parfaitement le jour de la sortie.

Nos conseils pour une bonne utilisation du matériel :

  • Choisir une bonne marque de DVA* qui aura un champs de recherche plus large .
  • Mettre des piles neuves dans le DVA (le niveau de puissance des piles doit être,  au moins, à 90% pour chaque sortie. Ne pas hésiter à mettre quelques euros de plus pour une bonne marque de piles.)
  • Pendant la recherche de la victime, éloigner son téléphone portable d’au moins 30 cm du DVA pour éviter les interférences.
  • Il est vivement conseillé de sonder avec des gants : on ne se refroidit pas les mains, et surtout, on empêche la sonde de s’entourer d’une couche de glace, ce qui la rendrait inutilisable.

 

Préparer sa sortie

Pour déterminer la meilleure marche à suivre, il faut analyser les 3 principaux facteurs de risque : les conditions, le terrain, le groupe. Et cela, pendant les 3 phases de déroulement : la préparation, l’approche, dans la pente. On peut pour cela utiliser l’analyse 3×3 de gestion du risque d’avalanche.

Ce temps de réflexion permet de mieux appréhender la sortie et d’être plus serein dans la pratique (tout en restant alerte et à l’écoute des signaux environnants).

 

Réflexion : gagner de l’expérience en analysant la sortie et en sondant chaque personne du groupe afin de savoir son ressenti. Y-a-t-il eu des surprises ? Que ferais-je différemment la prochaine fois ?

 

6 points importants à retenir :

  • Connaître le groupe avec lequel nous partons et le niveau de chacun
  • Se renseigner sur les conditions météo et avalanche
  • Posséder et savoir se servir d’un DVA, de la pelle et de la sonde. Effectuer un contrôle systématique des appareils au départ. Mettre des piles neuves dans le DVA. Posséder un moyen d’alerte et connaître le numéro d’appel d’urgence : La Régie des Piste (04.79.06.02.10 pour Val d’Isère), il est noté sur le forfait de ski, sur le plans des pistes et dans l’application), le cas échéant il est aussi possible d’appeler le 112.
  • Se renseigner sur le secteur sur lequel nous allons. Savoir se géolocaliser si besoin de prévenir les secours (quelle commune, quelle station, quelle remontée mécanique, quel versant). Le cas échéant, il suffit d’ouvrir la fonction Plan sur son téléphone, activer la géolocalisation et appuyer longtemps sur le point bleu vous représentant. Ce dernier affichera les points de votre géolocalisation (latitude, longitude.)
  • S’équiper avec un fond de sac : gants chauds, bonnets, lunettes, crème solaire, trousse de pharmacie (couverture de survie, sifflet, de quoi panser une plaie et des bandes pour confectionner une atèle de fortune avec des bâtons par exemple…), un kit de réparation du matériel de ski ou splitboard, de quoi grignoter et un thermos de boisson chaude.
  • Garder ses distances en descente, se surveiller les uns les autres et s’arrêter sur des endroits stratégiques à l’abri d’éventuelles avalanches.
  • Faire régulièrement des exercices DVA (entre deux sorties).

 

La montagne nous accueille 365 jours par an, mais certains jours sont plus dangereux que d’autres. Il faut savoir analyser le terrain, mais également savoir renoncer si les voyants ne sont pas au vert.

Pour plus d’informations sur la sécurité en hors-piste : www.anena.org/

 

Nous vous souhaitons une très bonne cure à base de poudre et de douces pentes !

 

 

*Pour les travailleurs sur la station de Val d’Isère, il est possible d’obtenir le matériel en prêt (DVA/pelle/sonde) avec l‘Association Vie Val d’Is. Il suffit de faire une séance Prévention Avalanche et d’avoir sa carte saisonnier. Pour plus de renseignement : https://www.vievaldis.com/valdisere/

 

 

Pour plus d’informations sur le sujet :

Ski hors-piste #2- Les facteurs favorisant les avalanches

Ski hors-piste #3 – Les conseils de Henry’s Avalanche Talk