Espace ludique Val Kids au sommet de Solaise à Val d'IsèreValdisere 00033624
©Espace ludique Val Kids au sommet de Solaise à Val d'Isère|Tristan Shu

Station de ski Développement durable

Découvrez comment nous nous engageons dans une logique globale de développement durable via de nombreuses actions que nous avons mises en place et que nous continuons de mettre en place : observatoire de l’environnement, transport urbain électrique, énergie verte…

Après avoir été le plus grand domaine skiable relié à obtenir le label Green Globe en 2016, Val d’Isère s’engage dans une logique globale de développement durable commune à tous les acteurs de la station.

Logo Flocon VertLogo Flocon Vert
©Logo Flocon Vert

Tignes - Val d'Isère Un territoire flocon vert

Tignes et Val d’Isère ont obtenu le label Flocon Vert le 25 novembre 2022 dans le cadre du Festival International des Métiers de la Montagne organisé à Chambéry. Cette labellisation du territoire par l’association Mountain Riders est l’aboutissement d’un audit pointu, saluant l’engagement des deux communes pour leur environnement unique et leur démarche globale de développement durable.

Ce label s’inspire des meilleures pratiques en matière de transition environnementale, sociale et économique. Il est délivré en fonction du respect de 20 critères liés au développement durable comprenant, par exemple, le soutien aux initiatives locales, la mobilité douce, le recyclage, la maîtrise de l’énergie ou encore le respect de la biodiversité. Val d’Isère s’engage sur les thèmes de la mobilité douce et du transport, de l’énergie et la transition et des initiatives durables avec notamment son association Vie Val d’Is.

Le Village Perdu Immersion dans la forêt

Inauguré en décembre 2021, « Le Village Perdu » est une aire de jeu et de détente gratuite en extérieur située à 2000 m d’altitude, au cœur des mélèzes de la forêt des Etroits. En hiver comme été, vous pouvez évoluer au milieu des arbres sur des passerelles suspendues, menant de cabanes en cabanes vers le nid d’aigle. L’espace a été pensé de façon durable, en accord et avec l’accompagnement de l’Office National des Forêts et de la Régie des Pistes, sans défricher ni terrasser, avec le mélèze pour seul matériau (provenance Alpes ; permet de garantir la pérennité des installations).

La télécabine de La Daille

Elle optimise le flux des skieurs sur ce secteur : grâce à un débit de 2 500 personnes par heure pour la seule télécabine, les télésièges et téléskis qui desservaient cette partie du domaine ont pu être supprimés. En résulte une diminution du nombre de pylônes, 40 en moins, qui redonne au secteur de La Daille un visage plus naturel.

Damage à l’HVO

Les 19 dameuses de notre Régie des Pistes et les 12 dameuses de Val d’Isère Téléphériques sont passées au biocarburant HVO conformément aux engagements de la Compagnie des Alpes. D’origine 100% renouvelable et fabriqué à partir de déchets de graisses et d’huiles végétales usagées, et sans huile de palme, ce substitut au diesel réduit les émissions de CO2 de 90% et celles de particules fines de 65%.

Le transport urbain continue sa mue

Des navettes électriques

Le début de la saison hiver 2022-2023 signe l’arrivée de 2 navettes électriques, IVECO fabriquées en France. Elles représentent la première étape du renouvellement de la flotte ValBus, à la suite d’un test effectué en décembre 2021 à Val d’Isère. Cette évolution permet de réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre du service de navettes gratuites. Ce choix s’inscrit dans la démarche de la Compagnie des Alpes – dont Val d’Isère Téléphériques est une filiale – pour atteindre le Net Zéro Carbone à horizon 2030.

C’est 4 nouvelles navettes électriques qui rejoignent la flotte pour l’hiver 2023-2024. D’ici 2025 ce sont 15 bus électriques qui parcourront le village et ses hameaux.

 

Un carburant plus doux pour l’environnement

Une première étape avait été franchie en 2019 avec le passage de la flotte Valbus au GTL (Gas-To-Liquids), réduisant alors de 20% les émissions de gaz à effet de serre. Le reste de la flotte de navettes passe au biocarburant de synthèse HVO (huile végétale hydrotraitée produite à base de déchets permettant de réduire de 90% le CO2 et de 65% les particules fines émis.

Impliquer les skieurs dans la démarche écoresponsable

Les pylônes du télésiège Marmottes, sur le secteur de Bellevarde, servent à la sensibilisation sur l’éco-responsabilité. 10 bâches se succèdent sous forme de test de connaissances pour faire réfléchir sur son propre impact sur l’environnement. On apprend qu’il faut 2 ans à un mégot de cigarette pour se dégrader dans la nature, 200 à 500 ans pour une canette et quelques 4000 années pour une bouteille en verre.

Le réseau de  neige de culture

Avec un des plus performants ateliers de la neige d’Europe, l’investissement est conséquent sur le réseau neige de Val d’Isère. Celui de la piste OK est entièrement remplacé en automne 2019 pour un budget de 1,5 millions d’euros. L’objectif est de réduire la quantité air/eau afin de permettre aux nouveaux enneigeurs de produire davantage en moins de temps. Les enneigeurs à la pointe de la technologie permettent aujourd’hui d’utiliser deux fois moins d’eau pour produire deux fois plus de neige qu’il y a 20 ans.

Energie verte

Depuis 2012, Val d’Isère Téléphériques a un contrat d’électricité verte via son fournisseur d’énergie pour alimenter les remontées mécaniques et enneigeurs.

208 : c’est le nombre de panneaux photovoltaïques installés sur la façade (82, en 2021) et le toit (126, en 2022) de la gare d’arrivée du Téléphérique de L’Olympique. Cela représente une surface de 156m2 sur la façade et de 246m2 sur le toit.

L’Observatoire de l’Environnement

Depuis 2014, Val d’Isère Téléphériques dispose d’un programme d’observation de la faune et la flore sur le domaine skiable, signe de l’engagement de la société pour préserver les milieux sensibles, les espèces protégées et l’intégration environnementale des projets et infrastructures. Des écologues patrouillent sur le domaine pour identifier toutes les espèces présentes et les zones à préserver.

Depuis 2016 avec le Parc National de la Vanoise, la Régie des Pistes et la Mairie de Val d’Isère, Val d’Isère Téléphériques participe à la préservation du tétras-lyre en continuant d’implanter des zones protégées sur les secteurs hors-pistes tels que la forêt du Cairn, le bois du Cognon ou le virage des Gardes.

Comptage du Tétras-Lyre

Dans le cadre de la convention de partenariat en faveur du Tétras-Lyre sur le domaine skiable de Val d’Isère entre le Parc National de la Vanoise, Val d’Isère, sa Régie des Pistes et Val d’Isère Téléphériques, c’est une quinzaine de personnes qui ont participé au comptage du Tétras-Lyre le 3 mai 2023. Cette démarche très encourageante a permis d’observer 34 coqs et 5 poules (meilleur comptage depuis le début, en 2005).

Des actions concrètes

Voici deux exemples d’actions concrètes menées par l’Observatoire de l’Environnement de Val d’Isère Téléphériques :

1. Quantification de la recolonisation de la Silène de Suède après les travaux de la télécabine de Solaise. Résultat > quelques années plus tard, il y a autant de Silènes qu’avant.

2. Tous les ans, une paysagiste de Karum vient à Val d’Isère pour réaliser un suivi et étudier les zones du domaine skiable qui peuvent être réengazonnées (comme Datcha à l’été 2021).

Report descente aux flambeaux et feux d'artifices au jeudi 29 février à 19h Report descente aux flambeaux et feux d'artifices au jeudi 29 février à 19h
❄️Saison hiver : 2 décembre 2023 au 5 mai 2024 ☀️Saison été : 29 juin au 1er septembre 2024
Publicité PlayStation
Fermer