L’organisation Alpes Vélo est au regret de devoir finalement annuler la 57e édition du Tour de l’Avenir qui avait été reprogrammée sur un format réduit à six jours et devait se dérouler du 14 au 19 août prochains.
Cette décision est prise en responsabilité alors que, à la différence des principaux acteurs du cyclisme professionnel, et notamment au niveau du World Tour et du Tour de France (prévu du 29 août au 20 septembre), il apparait complexe d’assurer scrupuleusement le respect de tout le process de précautions sanitaires dans le cadre d’une épreuve qui devait accueillir 23 équipes, pour la plupart des sélections nationales issues des continents européen, africain, asiatique et américain. La disparité des garanties sanitaires prises en amont de l’épreuve, et la nécessité d’une « bulle hermétique » au sein de ces formations en provenance de régions du monde différemment sensibilisées, risquait d’affecter la priorité absolue qui doit être accordée aux conditions sanitaires.
C’est naturellement en concertation – et en toute compréhension – avec les partenaires et collectivités associées à la course que l’organisation Alpes Vélo se résout à l’annulation de l’épreuve, considérée comme un véritable Tour de France des espoirs internationaux (moins de 23 ans) et devait constituer la première manche de la Coupe des Nations UCI 2020.
L’histoire du Tour de l’Avenir comprend d’ailleurs d’autres épisodes ayant entraîné, sous divers motifs, des parenthèses dans la tenue de l’épreuve, mais d’ores et déjà, l’organisation se projette sur 2021, pour renouer avec le format habituel d’une dizaine de jours en août et un Grand départ déjà acté depuis Charleville-Mézières (Ardennes) qui devait lancer l’événement cette année selon le projet initial.

Le Tour de l’Avenir fait partie de l’UCI Europe Tour (catégorie 2.Ncup) et de la Coupe des Nations UCI U23.
La formule demeure inchangée, avec 26 équipes nationales (avec une ouverture à plusieurs équipes régionales françaises) de six coureurs de la catégorie « espoirs » de moins de vingt-trois ans.
Sur dix jours de course, le Tour de l’Avenir répond ainsi à la nécessité de découvrir les champions de demain dans tous les compartiments du jeu, mais après la rude entrée en matière du contre la montre en côte, le séjour savoyard se poursuivra par deux étapes de haute montagne avec les difficiles col de Chaussy et du Mollard, à la veille du dénouement. Et rien ne saurait être joué jusqu’au dernier jour, puisqu’il restera un géant à affronter avec le col de l’Iseran (alt. : 2764 m.) qui sera à franchir avant la montée finale vers la station des Arcs 1800 en guise de conclusion.

En image

L’étape 9 entre Séez et Val d’Isère sera retransmise en live sur Eurosport à partir de 11h45.

L’arrivée est prévue sur Val aux alentours de 14h30.

image description image description
Découvrir nos offres